06 juin 2006

Mon rythme

repose sur l’écart maximal entre le jour qui continue d’augmenter et la nuit dominée qui diminue. La sève monte, mes os craquent comme pour menacer d’imploser, mes muscles se détendent comme des cordons. La chaleur nouvelle prend mon volume endurci par les dernières fraîcheurs. Elle veut ma peau, elle me mord pour que je garde son goût sur mes lèvres. Le lézard lui, parcourt cette ruelle rétrécie - l’Alma mater - jusqu’à parvenir à la dixième muse et me donner des fourmis dans les mains. Elles m'inspireront... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 00:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juin 2006

Prédic(a)tion pour mon Moi de Juin

En cas d’écueil, on m'a dit de rapprocher la tête du sol pour mieux percevoir les vibrations(Camouflage ou écoute active?)  Lorsque l'humain parle des animaux, parle-t-il seulement des animaux?...
Posté par mirmi à 00:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 mai 2006

A longer la mer

I y a d'abord l’instant où affronter l’eau salée; où conjurer le face à face liquide. Si elle approuve, en s’enroulant au corps, alors commencera à un autre temps, un temps de tous les temps. L’intime plaisir de nager est conjugué aux mouvements  des bras, des jambes, de la poitrine aspirant une bolée d’air. Le déplacement étiré est lisse et sans effort ; la récompense est immédiate. Pourvu que dure autant que possible la bonne extension vivante, du corps, du visage et du souffle abandonné. Le fil de l’eau se trouve... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 13:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 mai 2006

Les fous se précipitent là où les anges ne mettent plus pied

    Cela n’arrive pas toujours mais parfois, après m’être mise au lit, la peur me tombe dessus tel un prédateur. Les choses se disloquent, jusqu’à ce que les petits ennuis de la journée grandissent comme des ombres expressionnistes. A cet instant, des fantômes crient, suivis d’un vieil écho croyant s’enivrer en relisant ces lignes. Dans l’intervalle d’un demi-sommeil, je suis je crois, au plus proche de la réalité. C’est alors qu’une voix qui jouit de la fragilité nocturne, me murmure un message... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 23:26 - Commentaires [8] - Permalien [#]
15 mai 2006

Flurian

    Le soir lape l'atmosphère nocturne. A leur place, nous allumons les torches plantées à même le sol. Un air familier traîne, s’installe et tangue. Il est chaud. On prend des poses, délie et ouvre nos cols et se laisse glisser jusqu'à la terrasse orangée. Torsadés, mes cheveux prennent à la légère les reflets d’un vieux miroir. Des pipistrelles percutent l’espace comme des papillons de nuit aux bracelets métalliques. Les guitares flambent. Les cordes sont pincées, tendues. Les rires éclatent. Des voix d’hommes... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 00:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 mai 2006

Ces jours-ci, j'ai préféré la chaleur d'un langage sans paravent
Posté par mirmi à 16:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 avril 2006

Je tiens debout...depuis que tu m'as renversée.

"...La perfection?C'est quand les gnes sont en accord avec eux-mêmes.Quand ils s'acceptent tels qu'ils sont.Quand ils réalisent leurs idées.Mais, c'est quelque chose d'éphémère ..." *** " Jeter son corps dans la bataille » a écrit Pier Paolo Pasolini.     Ce sont ces mots qui m'ont inspiré à monter sur la scène [et à danser]. Mes autres sujets d'inspiration sont la réalité qui m'entoure, le temps dans lequel je vis, les gens, les images, les sensations, la puissance et la beauté de la musique ainsi... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 14:26 - Commentaires [9] - Permalien [#]
25 avril 2006

A table!

On vient de me crier à l'instant que le repas est prêt, à table. Personnellement, je le préfère dans l'assiette, mais bon, passons...Donc cette note risque d'être plus courte que d'habitude (gni?). Et oui! Parce que voyez-vous, dans ces circonstances, si on est pas à table dans les 5 minutes suivant l'appel, on hérite seulement de bouts de cartilages et du morceau de ficelle jaunâtre entourant ce qui reste de rôti. Mais je peux pas me plaindre!... Au moins, dans ce pays - et c'est l'un des avantages de la vie, ici - on peut... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2006

Que sont les "Chercheurs de Cacao" devenus ?

De la bouche d'un riverain, j'apprends que je vis comme lui,  au sommet d’un vestige industriel aujoud'hui disparu. Difficile à localiser, il ne reste du funiculaire de la Fabrique de chocolat « Suchard » que des rails et des poulies sous une végétation dense. Ce décor cache néamoins l'ancien lit d'une rivière d'amertume et de douceur, qui ensuite a souffert d''urbanisme sur béton.
Posté par mirmi à 00:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 avril 2006

Iconoclaste scénographique

  « La nouveauté déstabilise. Incontestablement, on aime voir ce que l'on connaît déjà! Observer les vitrines des pharmacies, par exemple. Ce sont celles qui me fascinent le plus. Parce qu'à bien y regarder, elles montrent la consternante contradiction entre la richesse de son industrie et la pauvreté de sa mise en scène… » (J.Hainard. Ethnologueet ex-conservateur du Musée d'ethnographie de Neuchâtel)
Posté par mirmi à 17:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]