19 avril 2006

La città d’elle

Lettres d’un Autre à relire au litLit de fumerie aux odeurs pâtissièresC’est l’heure des secrets Comme un cousin à aimer jeuneNous buvons au bidon milles bêtisesQue le vent lave sur nos visages Odeurs de Gianaclis des terres humidesBaisers de bouches. BruissementUne avalanche désire nous frôlerLa gangrène reprend. DélicieuseLaissons courir l’onde douceSix cerceaux s’enflammentNous sommes saufsPas longtemps
Posté par mirmi à 08:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 avril 2006

Fantasma...

      Il était une fois, dans un royaume ancien, un saint homme connu de tous pour son cœur généreux et ses nombreux bienfaits. Le souverain de ce royaume, qui l’estimait fort, mandata un portraitiste pour en faire l’effigie… Lors d’un banquet, lorsqu’au son des trompettes le peintre dévoila son œuvre, quelle ne fût pas la surprise du roi de constater que le visage du saint homme était celui d’une brute cruelle et dépravée.- Ceci est un outrage ! > tonna le roi, prêt à demander... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 00:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 avril 2006

Cloche partie pour...

    Je dois faire vite, demain c'est dimanche, il fait un temps magnifique et Mirmi a prévu un ambitieux programme de désherbage....Point de malentendu : Mirmi est une créature rare et charmante qui sait mieux que personne combien ma vie a besoin de structure et d'encadrement (surtout ces temps-ci). Soyons clair, j'adore désherber! Cette manière de mettre son cerveau en roue libre et déterrer de gros vers de terre, convient parfaitement à ma nature. Mais quand Mirmi prend un bloc-notes pour inscrire ces mots -... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 00:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2006

... si vous le voulez bien !

      Entre copines, elles s’étaient dit que se marier pour 24 heures « et davantage si affinités… », devait être des plus amusant. Alors après avoir fait la queue pour l'exposition, elles tentèrent le coup du larron qui fît l’occasion, en formant, pour la circonstance, une jolie paire à elles toutes seules. D'autres individus s’improvisaient aussi divinement autour du Palais des Mariages, situé au bout d’une passerelle, au-dessus d’un point d’eau. Plantées là, les deux femmes furent invitées ensuite à... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 01:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 avril 2006

Fille unique

Je n'ai pas eu de soeur. Je n'ai pas eu de patin à roulettes non plus, parce qu'un voisin s'était quasiment fracturé le crâne avec, sur le bord du trottoir. Mais j'ai eu des lapins et des poissons rouges. Quand ils mouraient, on me les cachait et on les remplaçait nuitamment par des vivants qui n'avaient pas toujours la même taille ou la même couleur...Bon après ça, j'ai eu un frère, plus petit que moi...
Posté par mirmi à 22:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 avril 2006

Remarque

Je suis plus intéressante dans la vie que sur mon blog.Heureusement! Parce qu'il n'est qu'une poire pour la soif!
Posté par mirmi à 02:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]

10 avril 2006

A la cour de Rigolo 14

Etre ridicule est un vrai privilège! !l donne à voir et prête à penser...Dans les faits, c'est non seulement la puissance de juger arbitrairement quelqu'un - simplement parce qu'il n'est pas conforme à notre conformisme - mais cela devrait être aussi et avant tout, cette drôlerie de se juger soi-même, avec humilité!... (Ridicule Voir aussi Auto-dérision)(Moquerie Voir Humour)
Posté par mirmi à 01:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 avril 2006

De Finibus Terrae

De cette pointe Sud, des jeunes femmes se font piquer par une araignée légendaire. De mai à juin, elles s’effondrent. Mais se "réveillent" au son de la voix du tambouriniste pour lesquel elles danseront furieuses, en signe de remerciement.
Posté par mirmi à 00:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2006

Avril > service minimum

Posté par mirmi à 00:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 mars 2006

Mar IV audage

Il faisait très chaud dans ce métro de banlieue et le garçon debout, près de la seule fenêtre baissée qui donnait un peu d’air, avait croisé les bras derrière son dos et faisait semblant de lire une publicité. La jeune fille qui se tenait près de lui ne se décida à parler qu’au bout d’un certain temps. Elle dit à voix basse : - Rendez-moi ma chaussure. Le garçon lui accorda un coup d’œil rapide, fronça les sourcils, écarta les jambes pour garder l’équilibre et revint à sa lecture. La jeune fille dit un peu... [Lire la suite]
Posté par mirmi à 00:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]